Les Amateurs Radio et Radioamateurs FR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Ce forum est un espace d'échange dédié aux Amateurs Radio et aux Radioamateurs francophones.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur rapide
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

 

 La petite histoire de la CW par F5OUX

Aller en bas 
AuteurMessage
F5TYH

F5TYH


Messages : 1122
Date d'inscription : 04/12/2020
Age : 57
Localisation : 14700

La petite histoire de la CW par F5OUX Empty
MessageSujet: La petite histoire de la CW par F5OUX   La petite histoire de la CW par F5OUX EmptyLun 21 Déc 2020 - 10:49

Il existe encore aujourd’hui de nombreuses raisons d’apprendre à communiquer en Morse.

Le premier message télégraphique codé au moyen des points et des tirets de l’alphabet Morse a été envoyé de Washington à Baltimore le vendredi 24 mai 1844, il y a 175 ans.
Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des messages pouvaient être transmis presque instantanément sur de longues distances.
Jusqu’alors, les gens devaient se parler face à face, envoyer des messages codés au moyen de tambours, de signaux de fumée, d’un sémaphore, ou encore lire des caractères imprimés.

Le télégraphe connaîtra son heure de gloire dès 1838 avec la première ligne commerciale de télégraphie électrique posée le long d'une voie ferrée.
Peu de temps après, le système mis au point par Samuel Morse s'impose dans le monde entier.
En 1866, la pose d'un câble sous-marin dans l'Atlantique Nord réduit de quelques heures la distance de communication entre Londres et New York.

Grâce à Samuel Morse, les moyens de communication ont rapidement évolué, et continuent de le faire à un rythme accéléré.
Il a inventé le télégraphe électrique en 1832 et il aura fallu six ans de plus pour créer un code standard de communication télégraphique.
Il n’était pas le seul à travailler sur un code de communication télégraphique, mais c’est le sien qui perdure de nos jours.

Les câbles, les aimants et les manipulateurs utilisés lors de la démonstration afin de produire des impulsions de plus ou moins courtes durées ont cédé la place aux claviers numériques sur les écrans des smartphones, mais le Morse – qui est resté foncièrement le même – est encore étonnamment d’actualité au XXIe siècle et est considéré comme le précurseur des communications numériques.

Le concept clé du Morse est la fréquence avec laquelle chaque lettre de l’alphabet est utilisée, la fréquence d’utilisation des lettres rend ce moyen de communication très efficace.

Passage aux ondes radio

Le premier changement majeur est intervenu quelques décennies à peine après la démonstration de Samuel Morse.
À la fin du XIXe siècle, Guglielmo Marconi a inventé l’équipement radiotélégraphique, qui permettait de transmettre le Morse par ondes radio plutôt que par câbles.

Le secteur de la navigation a aussitôt adopté ce nouveau moyen de communiquer avec les navires en mer, que ce soit de bateau à bateau ou entre navires et stations terrestres.

Dès 1910, la loi américaine obligeait de nombreux navires de passagers évoluant dans les eaux nationales à s’équiper d’appareils de radio pour envoyer et recevoir des messages.

Après le naufrage du Titanic, en 1912, un accord international prévoyait que, sur certains navires, un membre d’équipage devrait se tenir en permanence à l’écoute d’éventuels messages de détresse.

Ce même accord a donné naissance au « SOS », signal international de détresse, comme abréviation simple, facile à retenir et à transmettre.
La loi obligeant les navires à le connaître a été abrogée en 1999, bien que la marine américaine continue d’apprendre à certaines de ses recrues à envoyer et recevoir des messages en Morse.

La Commission des communications américaine demandait autrefois à tous les opérateurs radios amateurs déclarés de démontrer leur maîtrise du Morse, mais ce n’est plus le cas de nos jours. Depuis 2012, elle n'est plus obligatoire dans les épreuves d'obtention de la licence d'opérateur radio en France.

Certains permis commerciaux l’exigent encore, mais ce n’est plus un critère de recrutement professionnel.

Les pilotes se servent eux aussi du Morse pour identifier les stations automatisées d’aide à la navigation (NDB). Il s’agit de balises radio identifiées qui les aident à suivre leur route. Elles transmettent leurs identifiants en Morse. Les pilotes apprennent souvent à reconnaître le signal sonore de ces balises situées dans les zones qu’ils survolent fréquemment.

Il existe également une communauté d’opérateurs radio amateur, dont je suis fier d'appartenir, qui chérissent eux aussi la pratique du Morse. Son usage est une tradition qui remonte à l’invention de la radio.

Opérateur radio télégraphiste amateur, professionnel et pilote, je l’admire toujours autant et je m’efforce encore de le maîtriser.

Morse lumineux

Du fait de sa simplicité, le Morse peut aussi s’utiliser sous forme de signaux lumineux, certains phares côtiers emploient le code Morse pour permettre de les identifier.

Les marines du monde entier, (sous-marins en surface, bâtiment de guerre) emploient encore ce moyen pour communiquer entre vaisseaux, leur permettant de ne pas révéler leur présence sur les ondes.

La marine américaine est en train de mettre au point un système qui permettrait à un utilisateur de taper des mots et de les convertir en signaux lumineux.
Le poste récepteur du destinataire décoderait ces signaux et les convertirait à nouveau en texte.

En 2017, grâce à sa maîtrise du Morse appris à l’armée, un homme blessé au cours d’une promenade a pu communiquer avec sa femme depuis la plage où il se trouvait en se servant de sa torche électrique.

Autres messages en Morse

L’exemple le plus célèbre d’utilisation du code Morse dans l’histoire contemporaine est probablement celui de Jeremiah Denton, pilote de la marine américaine fait prisonnier au Vietnam.
En 1966, environ un an après le début de sa captivité, qui durerait près de huit ans, cet officier a été contraint par ses geôliers nord-vietnamiens de participer à un entretien vidéo de propagande sur ses conditions de détention.

Profitant de ce que la caméra faisait un gros plan sur son visage, il a cligné des yeux pour transmettre en Morse le mot "torture" confirmant ainsi pour la première fois les craintes des États-Unis quant au traitement des soldats américains capturés au Nord-Vietnam.

Cligner des yeux en Morse prend du temps, mais permet aussi d’aider des personnes souffrant de maladies ou de handicaps qui les empêchent de parler ou de communiquer par d’autres moyens.

Un certain nombre d’appareils (y compris les portables iPhone et Android) peuvent être configurés pour transcrire les messages en Morse de personnes aux fonctions motrices limitées.

Le Morse dans la phase d'exploration de notre système solaire

2020.La NASA a ajouté un message caché sur son Rover !

Le dessin figurant sur une plaque du Rover Perseverance qui symbolise la mission et qui représente la Terre, le Soleil et Mars dissimule en effet une phrase en code Morse.
Plutôt que de représenter le rayonnement de notre étoile par de simple lignes continues, celles-ci se composent de traits courts et de traits longs.

Les plus perspicaces ont rapidement identifié que les rayons cachent du code Morse qui signifie « Explore as One ».
Un message qu’on peut traduire par « Explorer comme Un », une manière de renforcer le caractère universel de la mission

2011. Rover Curiosity: Tout en roulant, ce Rover écrit en morse sur le sable de la planète rouge.
En effet, les roues centrales du Rover Curiosity disposent d'empreintes permettant de marquer le sol martien.
Les équipes du JPL de la NASA s'en servent pour calculer les déplacements du robot et vérifier que ses roues tournent bien, une technique classique d'odométrie utilisée pour tous les robots mobiles.

Dans le cas de Curiosity, ces marques correspondent à trois lettres en code Morse faisant référence au laboratoire américain,
J-P-L (Jet Propulsion Laboratory).

1962. L’Union soviétique émet un message en direction de Vénus depuis son radiotélescope d’Eupatoria : les mots « MIR » (station spatiale), « URSS » et « Lénine » traduits en Morse — une œuvre de propagande plus qu’un programme scientifique : personne ne s’attendait à ce que les Vénusiens comprennent le Morse, et encore moins les acronymes cyrilliques.

Ses effets

Au-delà de tout cela, le Morse est tout un art en soi, avec son rythme et sa fluidité.
Valorisant pour celui qui le pratique, envoyer et recevoir des messages en Morse peut avoir un effet apaisant, voire plonger le télégraphiste dans un état méditatif tandis qu’il se concentre sur le flux de lettres, de mots et de phrases qui lui parviennent.

Samuel Morse serait sans doute fier de constater que son invention perdure plus d'un siècle après sa première démonstration, alors que d'autres moyens de communication inventés plus tard sont devenu obsolètes.

Notre cerveau et nos tympans sont des machines merveilleuses qui ne demandent qu'à être utilisés.

L’outil le plus simple est parfois le meilleur...

Alors qu'attendez-vous !    

F5OUX  est actif sur 28030 en CW

source: f5oux

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
73 de
F5TYH Luc

ON4LEY et F5AGK aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
 
La petite histoire de la CW par F5OUX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de l'invention de la radio .... un superbe récit
» Petite presentation
» Ma petite station
» Petite présentation
» Petite annonces ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Amateurs Radio et Radioamateurs FR :: Radioamateur :: Les Ti et les Tah (CW)-
Sauter vers: