Les Amateurs Radio et Radioamateurs FR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Ce forum est un espace d'échange dédié aux Amateurs Radio et aux Radioamateurs francophones.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Invité
Invité




RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME EmptyMer 21 Avr - 9:09

BONJOUR à tous et 73


Voici un sujet d'actualité  avec comme exemple les relais à côté de chez moi dans le département des Vosges
RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Relais10

Quel avenir pour le radio-amateurisme avec l'utilisation unique de transceivers commerciaux  ou de récupération commerciale ?


Autre question où en est la construction OM avec ces relais dénommés  numériques ?


Pourquoi utilise-t-on exclusivement internet pour assurer les liaisons ?


IL y aura encore d'autres questions à débattre ?
Revenir en haut Aller en bas
F5GF




Messages : 82
Date d'inscription : 09/12/2020
Age : 78
Localisation : ALLEVARD 38580

RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: Re: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME EmptyMer 21 Avr - 16:30

On peut légitimement se poser la question. Les anciens  ont connu l'époque ou on construisait toute sa station de A à Z en passant par les châssis!!, les kits et le matériel commercial . Perso j'ai connu toutes ces étapes de la construction tout "om" au kit et au TCV commercial, et je crois que ceux qui ont vécu ces époques restent attachés à continuer à construire une partie de leur station et ont toujours le fer à souder en chauffe... Je ne pense pas que le besoin d'expérimenter ait disparu chez les radioamateurs, heureusement. Nombre de jeunes ou moins jeunes qui nous rejoignent ne le font pas que dans l'unique but de faire du trafic en achetant et exploitant du matériel commercial pour parler dans un micro, mais bien pour faire de l'électronique voire de l'informatique et expérimenter leurs réalisations. Les participants à ce forum, indicativés cibistes ou simples amateurs de radio en sont une preuve par leurs interventions.
Dans beaucoup de pays, comme en Allemagne le radioamateurisme est beaucoup plus présent des les écoles et les universités et apparait comme une ouverture, la réalisations pratique et la mise en œuvre des connaissances acquises en électronique par exemple. Il s'agit là d'un vrai vivier et le nombre de licences obtenues en est bien une preuve. En France des tentatives de pénétrer le milieu scolaire et universitaire ont bien eu lieu avec la création dans les années 60 - 70 de radio-clubs dans des lycées ou universités, mais ils ont presque tous fermés. Le corps enseignant ne voyant pas d'un très bon œil la présence de radio amateurs au sein de leur pré carré et dans de nombreux cas s'y opposant fermement.. Seuls quelques professeurs radio amateurs particulièrement motivés ont pu initier quelques radio club. Il en est de même pour les radio clubs militaires qui ont quasiment tous disparus (j'avais crée celui du 1er RCP F6KHW et animé celui du 1er G.C à Reims F6KHB) L'abandon de la graphie par les militaires et l'apparition des postes de nouvelles génération, numériques et à évasion de fréquence ayant précipité le mouvement. Mais soyons optimistes le nombre de licences délivrées en France à une nette tendance à l'augmentation.
Ce qui est important c'est que nous aussi nous évoluions, même si l'apparition des modes numériques DMR, DSTAR et autres FT8 est déroutante et pas toujours facile a assimiler. Fort heureusement l'utilisation d'internet (Echolink) n'est pas encore indispensable pour assurer nos liaisons!! Par contre l'informatique dans toutes ses facettes, de la recherche à la conception d'une bonne part de nos réalisation en passant par le décodage des modes numériques devient incontournable!

F4HQC, F4BKT, mikie, Dagui, ON1LAF, franck14 et F1RXC aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
dl2jml

dl2jml


Messages : 1092
Date d'inscription : 05/01/2021
Localisation : Munich - Allemagne

RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: Re: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME EmptyMer 21 Avr - 17:05

Ce site explique comment construire son propre relais numérique:
https://n5amd.com/digital-radio-how-tos/make-mmdvm-digital-repeater/

mikie et Dagui aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
F4HQC




Messages : 337
Date d'inscription : 06/12/2020
Age : 54
Localisation : Drôme

RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: Re: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME EmptyMer 21 Avr - 21:14

F5GF a écrit:
On peut légitimement se poser la question. Les anciens  ont connu l'époque ou on construisait toute sa station de A à Z en passant par les châssis!!, les kits et le matériel commercial . Perso j'ai connu toutes ces étapes de la construction tout "om" au kit et au TCV commercial, et je crois que ceux qui ont vécu ces époques restent attachés à continuer à construire une partie de leur station et ont toujours le fer à souder en chauffe... Je ne pense pas que le besoin d'expérimenter ait disparu chez les radioamateurs, heureusement. Nombre de jeunes ou moins jeunes qui nous rejoignent ne le font pas que dans l'unique but de faire du trafic en achetant et exploitant du matériel commercial pour parler dans un micro, mais bien pour faire de l'électronique voire de l'informatique et expérimenter leurs réalisations. Les participants à ce forum, indicativés cibistes ou simples amateurs de radio en sont une preuve par leurs interventions.
Dans beaucoup de pays, comme en Allemagne le radioamateurisme est beaucoup plus présent des les écoles et les universités et apparait comme une ouverture, la réalisations pratique et la mise en œuvre des connaissances acquises en électronique par exemple. Il s'agit là d'un vrai vivier et le nombre de licences obtenues en est bien une preuve. En France des tentatives de pénétrer le milieu scolaire et universitaire ont bien eu lieu avec la création dans les années 60 - 70 de radio-clubs dans des lycées ou universités, mais ils ont presque tous fermés. Le corps enseignant ne voyant pas d'un très bon œil la présence de radio amateurs au sein de leur pré carré et dans de nombreux cas s'y opposant fermement.. Seuls quelques professeurs radio amateurs particulièrement motivés ont pu initier quelques radio club. Il en est de même pour les radio clubs militaires qui ont quasiment tous disparus (j'avais crée celui du 1er RCP F6KHW et animé celui du 1er G.C à Reims F6KHB) L'abandon de la graphie par les militaires et l'apparition des postes de nouvelles génération, numériques et à évasion de fréquence ayant précipité le mouvement. Mais soyons optimistes le nombre de licences délivrées en France à une nette tendance à l'augmentation.
Ce qui est important c'est que nous aussi nous évoluions, même si l'apparition des modes numériques DMR, DSTAR et autres FT8 est déroutante et pas toujours facile a assimiler. Fort heureusement l'utilisation d'internet (Echolink) n'est pas encore indispensable pour assurer nos liaisons!! Par contre l'informatique dans toutes ses facettes, de la recherche à la conception d'une bonne part de nos réalisation en passant par le décodage des modes numériques devient incontournable!

Pour ce qui est des radio-club en université j'ai eu l'occasion de passer à pied devant l'université de Deggendorf (entre mon hôtel et un fournisseur à 500 mètres de là) pour un voyage pro et il y avait des jolies antennes RA. De toutes les manières en France que cela soit au collège, lycée ou université le corps enseignant est contre l'entrée d'intervenants extérieurs et d'autant plus en provenance du privé....

J'ai eu l'occasion de faire des interventions techniques en école d'ingénieurs, ils sont assez ouverts parc contre cela tiens du bénévolat (ceci explique cela)...les compensations financières sont justes au niveau du péage et du carburant en sachant que je le faisait sur des jours de congés car mon employeur ne voulait pas en entendre parler....J'ai également eu l'occasion de suivre des travaux de thèses...au prix payé par l'entreprise et les résultats finaux...bref nous ne sommes pas au niveau des universités aux US par exemple....

73
Franck
F4HQC

mikie, Dagui et F1RXC aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: Re: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME EmptyVen 23 Avr - 13:14

l'observation de F5GF que je salue :

** Le corps enseignant ne voyant pas d'un très bon œil la présence de radio amateurs au sein de leur pré carré et dans de nombreux cas s'y opposant fermement..**


je fais que confirmer  l'observation de F5GF.


l'équipe du RC  désirait  créer un nouveau radio-club dans un UIT de la région de ST DIE DES VOSGES  ; tout fut largement expliqué et le refus tomba quelques jours plus tard, mais ne fut pas motivé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty
MessageSujet: Re: RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME   RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
RELAIS et AVENIR DU RADIO-AMATEURISME
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le relais connectés au RRF
» Relais ATV à amplification directe.
» Distance portée moyenne relais RA ?
» Les relais du RC de Thionville F8KGY fait peau neuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Amateurs Radio et Radioamateurs FR :: Radioamateur :: Matériel commercial-
Sauter vers: